Mangas

Nana, tome 1

Note : 13/20

> Auteur : Ai Yazawa

> Statut : 21 tomes (en pause)

> Éditeur : Delcourt/Tonkam

> Parution : 11/10/2002

> Prix : 6,99€

> Nb. de pages : 192

Résumé : Deux jeunes filles portant un prénom synonyme de bonheur vont par leur propre volonté, mettre leur destin en marche. Voici deux histoires d’amour et d’émotions vécues en parallèle par ces deux jeunes filles portant le même prénom Nana !!


J’ai voulu essayé de découvrir le titre Nana qui a tant fait parler de lui à l’époque, mais ça n’a pas été concluant. Je n’ai pas accroché à l’histoire, ni particulièrement aux personnages, quant au dessin, ce n’est pas non plus mon style (des corps très fins et étirés, des yeux ourlés de millions de cils, un vrai bond dans le passé). Bref, petit flop pour ma part.

Ce premier tome se veut très introductif et en deux parties, chacune attribuée à une jeune fille. D’un côté Nana Komatsu, très girly et petite fille modèle, et de l’autre Nana Ōsaki, au style assumé et punk. On découvre la personnalité des deux personnages et leur quotidien. L’une est chanteuse dans un groupe de musique et souhaite faire carrière, l’autre est étudiante et rêve d’intégrer une école d’art. J’ai vite été lassé par le côté puéril et immature de Nana Ōsaki, véritable cœur d’artichaut qui semble avoir des coups de foudre toutes les 5mins et le besoin irrépressible d’être aimée ou d’aimer. En revanche, l’autre Nana m’a paru beaucoup plus intéressante et indépendante. Sa relation avec Ren, le bassiste du groupe Blast qu’ils formaient ensemble avant son départ, me plaisait bien.

Ce qu’on remarque le plus, c’est donc l’opposition et la différence de caractère des deux protagonistes. Pour le moment, rien ne semble les rassembler, et pourtant ! Toutes deux ont bien plus de points communs qu’il n’y paraît. En effet, en plus de partager le même prénom, elles ont pour objectif de se rendre à Tokyo et d’y vivre. Elles finiront par cohabiter ensemble. Je devine déjà une belle histoire d’amitié se profiler à l’horizon et je suis sûre que leur duo et leurs échanges seront très intéressants à découvrir, mais il faudra pousser plus loin pour ça. Je n’ai pas assez accroché pour poursuivre l’aventure en version papier, à voir un jour en scan ou en anime peut-être.

Comme la plupart des shôjo, la question amoureuse est au centre de l’histoire et on explore à travers les deux femmes tout un tas de relations humaines différentes. C’est même assez touchant par moment. On perçoit aisément la détresse et la peine des personnages. Même si je suis sûre que le manga a de très belles choses à raconter, j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’approche relativement mature des relations amoureuses, la complexité des situations et des sentiments proposés, ce n’est pas pour moi.


Acheter le tome 1 sur :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s